Vertus de l’aïl

 

 

Protecteur contre le mauvais sort ou chasseur de vampires, l’ail vous rendra de nombreux services. Elément indispensable de la sauce salade, ses vertus culinaires rivalisent avec ses propriétés antiseptiques.

Il suffit pour vous d’en détenir quelques gousses…

1)        – Elixir pour repousser les chiens.

 

Si nos plus fidèles compagnons ont la fâcheuse habitude d’arroser fleurs et boutures, voici une solution inoffensive pour les éloigner de vos plantations.

Mettez quelques gousses d’ail et quelques piments (assez forts) dans un mixeur et réduisez-les en purée.

Ajoutez un peu d’eau, puis versez cette préparation autour de la zone que vous souhaitez protéger. Cette odeur va troubler l’odorat du chien, qui cherchera un autre endroit pour faire ses besoins.

2)        – Potion anti-pucerons.

 

Les pucerons, en nombre important, détruisent les jeunes plants.

Voici une potion pour les faire fuir.

Hachez deux gousses d’ail et plongez-les dans un demi-litre d’eau bouillante.

Laissez refroidir, retirez les morceaux d’ail à l’aide d’une passoire et versez le reste du liquide dans un vaporisateur.

Vaporisez ce mélange ensuite sur vos jeunes pousses ou boutons de fleurs, pour les protéger contre les attaques des pucerons.

 

3)        – Plan de chasse.

 

Plantez une gousse d’ail dans la terre de vos plantes d’extérieur et la plupart des nuisibles prendront…la poudre d’escampette!

 

4)        – Eloignez les charançons*.

 

Placez quelques gousses d’ail dans vos réserves de légumes secs ou de céréales, vous n’entendrez plus parler des charançons.

*Charançon: insecte coléoptère à tête prolongée par un long rostre (pièce buccale prolongée faite pour broyer), se nourrissant de végétaux (racines ou graines).

 

5)        – Vase fêlé.

 

Si dans votre salon, un de vos vase comporte une fine fêlure, prenez une gousse d’ail et frottez-la le long de la surface intérieure.

Laissez sécher. La fissure devrait être rebouchée.

 

 

 

 

 

D.L.

Author: la rédaction

Originaire de Manosque, ce petit fils d’herboriste et de charcutier a non seulement la main verte, mais également le goût bien prononcé. Journaliste, auteur régional et passionné par les traditions provençales, Didier a parfaitement su décrire dans « Douceurs d’autrefois » l’ambiance si chaleureuse des goûters préparés par nos grand-mères. Dans son premier ouvrage « Mémoires d’un Herboriste »-Equinoxe Editions- Didier a mis en valeur les préparations de tisanes, de cosmétiques et les senteurs à l’ancienne.

Share This Post On
Pin It