Toussaint: l’hommage aux ancêtres

 

La fête de la « Toussaint » fut instituée en 835 pour célébrer l’anniversaire de la transformation du Panthéon de Rome en ossuaire des saints martyrs.

Le 2 novembre marquait, à l’origine, la fête de tous les morts sans distinction. Aujourd’hui les deux fêtes sont confondues, et l’Etat a décrété férie le jour de la fête de Toussaint pour célébrer la mémoire de soldats morts pour la patrie.

La tradition provençale voulait que le repas du soir de la Toussaint soit consacré à évoquer les morts.

Chaque famille racontait les mérites de ses ancêtres; on priait pour eux autour de la table sur laquelle étaient déposés la bouteille de vin cuit et les châtaignes.

Le 1er novembre marquait l’échéance de nombreux contrats de fermiers et de métayers, ainsi que le paiement des rentes.

Si on avait l’habitude de ne pas travailler le jour des morts, la chasse était aussi interdite le jour de la Toussaint, respectant ainsi le silence des morts.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

 

D.L.

Author: la rédaction

Originaire de Manosque, ce petit fils d’herboriste et de charcutier a non seulement la main verte, mais également le goût bien prononcé. Journaliste, auteur régional et passionné par les traditions provençales, Didier a parfaitement su décrire dans « Douceurs d’autrefois » l’ambiance si chaleureuse des goûters préparés par nos grand-mères. Dans son premier ouvrage « Mémoires d’un Herboriste »-Equinoxe Editions- Didier a mis en valeur les préparations de tisanes, de cosmétiques et les senteurs à l’ancienne.

Share This Post On
Pin It