Sainte Barbara (4 décembre):

Fêtée de nos jours sous le nom de Barbara, sainte Barbe était jadis très populaire en Provence.

Belle et courtisée par de nombreux prétendants, Barbe refusa les honneurs et les avances, pour se consacrer à Dieu.
Elle se fit baptiser contre la volonté de son père, qui la fit enfermer dans une tour. Il la livra plus tard aux bourreaux et avec eux, la martyrisa.
Lorsqu’elle fut sur le point de rendre l’âme, un orage éclata et la foudre vint frapper à mort ses bourreaux.
Dans toute la Provence, on se mit à invoquer sainte Barbe contre les orages.


Le 4 décembre, les provençaux mettaient des grains de blé et des lentilles dans une soucoupe pleine d’eau.
Si le 25 décembre, les grains de blé avaient germé, la moisson serait bonne. Dans le cas contraire, il fallait s’attendre à de piètres moissons.

Sainte Barbe devint la patronne des compagnies armées: artilleurs, sapeurs et pompiers.

 

 

 

D.L.

Author: la rédaction

Originaire de Manosque, ce petit fils d’herboriste et de charcutier a non seulement la main verte, mais également le goût bien prononcé. Journaliste, auteur régional et passionné par les traditions provençales, Didier a parfaitement su décrire dans « Douceurs d’autrefois » l’ambiance si chaleureuse des goûters préparés par nos grand-mères. Dans son premier ouvrage « Mémoires d’un Herboriste »-Equinoxe Editions- Didier a mis en valeur les préparations de tisanes, de cosmétiques et les senteurs à l’ancienne.

Share This Post On
Pin It