Les plantes qui font du bien aux cheveux

 

 

Voici quelques plantes bien de chez nous qui font souvent partie de la composition des lotions capillaires:

 

-BARDANE (Arctium lappa) dite herbe aux teigneux. Plante fortement commercialisée, sa réputation a traversé les siècles grâce à Henri III, qui lui attribuait la guérison de sa syphilis. Elle contient un antibiotique végétal dont le pouvoir s’exerce surtout sur le staphylocoque, on lui attribue également une action stimulante sur le revêtement cutané.

La bardane est sudorifique, diurétique et favorise l’élimination des éléments résiduels de l’organisme par les glandes sudoripares.

On utilise ses racines ou ses feuilles. De manière générale, cette plante convient très bien pour traiter les maladies cutanées, ainsi que certains troubles du foie ou de la vésicule biliaire.

En usage externe, on l’emploie pour combattre la chute des cheveux.

 

 

 

LAURIER  (Laurus nobilis) ou laurier sauce. Cet arbre toujours vert est originaire du Moyen-Orient et pousse à l’état sauvage dans le Midi méditerranéen.

Chez les grecs et les romains, il était consacré au soleil. A Rome, on agitait des rameaux de laurier en signe de joie, et, ses branches décoraient les jardins des empereurs et des grands pontifes.

Symbole de victoire, on ornait les statues de Jupiter aussitôt qu’une grande bataille avait été menée à bien.

Le mot « Baccalauréat », littéralement  « baies (bacca) de laurier (laurea) », illustre parfaitement les fonctions honorifiques de cette plante.

Utilisé à la fois en cuisine et par la médecine traditionnelle, le laurier possède des propriétés antiseptiques, stomachiques, carminatives, fébrifuges, expectorantes ou encore diurétiques.

Les feuilles et les baies sont également employées en fumigations contre les rhumatismes.

 

l’ortie  sa riche en minéraux

 

 

ORTIE ( Urtica dioica) dite plante de Vénus. Elle pousse dans toutes les régions tempérées du globe, dans les sols riches en azote… Jusqu’à 2500 mètres. Cette plante contient de la vitamine A et C, du fer, du sodium, du potassium et du calcium.

Semblables au chanvre et au lin, les fibres d’ortie furent utilisées pour fabriquer des tissus très fins, des voiles et des cordes. Capable d’éliminer toutes les toxines de l’organisme, son usage reste recommandé en cas de diabète, anémie, troubles de la menstruation et de la prostate.

Elle soutient également l’action du foie, de la vésicule biliaire et des organes digestifs.

On l’utilise de plus en plus dans la composition de produits pour les soins du cuir chevelu (pellicules et cheveux gras).

 

 

 

-ORIGAN (Origanum vulgare) ou grande marjolaine. C’est une plante bien connue et appréciée par les amateurs de … Pizza, car on la trouve sur pratiquement toutes sortes de pizza.

L’origan est apéritif, stomachique et soigne les bronchites ou l’asthme.

En usage externe, on l’emploie en applications chaudes sur les parties souffrant de rhumatismes.

L’essence d’origan possède des vertus stimulantes et antiseptiques qui  justifient son utilisation dans les lotions capillaires.

 

 

D.L « Mémoires d’un herboriste »

 

Author: la rédaction

Originaire de Manosque, ce petit fils d’herboriste et de charcutier a non seulement la main verte, mais également le goût bien prononcé. Journaliste, auteur régional et passionné par les traditions provençales, Didier a parfaitement su décrire dans « Douceurs d’autrefois » l’ambiance si chaleureuse des goûters préparés par nos grand-mères. Dans son premier ouvrage « Mémoires d’un Herboriste »-Equinoxe Editions- Didier a mis en valeur les préparations de tisanes, de cosmétiques et les senteurs à l’ancienne.

Share This Post On
Pin It