Les bienfaits de l’eau de mer

 

Les Egyptiens furent les premiers à reconnaître les vertus thérapeutiques de l’eau de mer. Hippocrate, Galien, Platon et Aristote en conseillaient l’usage en bains chauds pour soigner et essuyer des plaies mais aussi à des fins préventives.

« La cure de soleil et la cure de mer s’imposent dans la plupart des maladies et surtout dans les affections de la femme » Hérodote (484 avant J.-C.)

 » La mer lave les maux de tous les hommes » Euripide (420 avant J.-C.)

Les Romains inventent la pélothérapie autrement dit : les bains de boues à partir de sédiments extraits du fond des lacs marins.

Le solarium, dans les thermes romains, servait pour le bain de soleil, comme réfère Pline (23-79 après J.C.) qui, avec Cicéron (106-43 après J.C.) appelait le bain solaire « sol arsus ».

Pour restaurer les forces de ses esclaves, Caton l’Ancien, leur faisait servir de l’eau de mer dans du vin cuit.

Quant à Suétone, il raconte qu’Antonius Musa guérit Auguste par les bains de mer et reçut l’anneau d’or des chevaliers après qu’une statue ait été érigée en son honneur dans le temple d’Esculape.

Grâce à la vaste iconographie entourant l’antique symbolique solaire et marine, il apparaît une sacralité évidente du soleil et de la mer.

 

Après la chute de l’Empire et avec l’émergence du Christianisme, l’homme entre dans une fausse pudeur, abandonnant ainsi l’hygiène corporelle et les cures thermales.

Au Moyen-Age, la mer est considérée comme le « Royaume du Prince des Vents », le Diable… On utilise 15 litres d’eau par jour et par personne à Paris, contre 1 000 litres à Rome…   Partout, et pas seulement en France, « le Moyen-Âge a le dégoût et l’horreur de la mer »

 

la plage du Brusc dans le var

 

Au XVIe siècle, Ambroise Paré, prescrit les bains de mer pour leurs propriétés astringentes, réchauffantes et dessicantes.

« Le mardi 3 juin 1578, le Roi Henri III et les Reines, après avoir soupé chez Adjacet, allèrent coucher à Ecouen et à Dieppe où le roi, par le conseil de ses médecins, s’alla baigner en la mer pour guérir certaines gales dont il était travaillé. »

 

Grâce au Dr Floyer, les Anglais tentent les premiers essais thérapeutiques par l’eau de mer alors que la France n’y voit encore qu’un remède contre la rage.

En un siècle, 60 bains se créent en Angleterre

En 1753, Le Dr Richard Russel écrit « The use of sea water », premier traité moderne affirmant les bienfaits curatifs de l’eau de mer en ses termes :

 » Il faut boire de l’eau de mer, s’y baigner et manger toutes choses marines où sa vertu est concentrée. »

En 1790, le Dr John Latham crée le premier hôpital marin militaire en Angleterre.

 

En 1908, pour la première fois, les Thermes Marins de Monaco s’ouvrent résolument sur la mer.Le rivage étant domaine public, et le plus souvent sous contrôle militaire, l’implantation des établissements de bains de mer est soumise à autorisation, généralement à titre provisoire. La plupart du temps, les bâtiments doivent être démontables d’une saison sur l’autre ! A Nice, la municipalité, d’une sévérité proverbiale, les interdit sans appel pour cause d’enlaidissement de la baie…

S’il y a bien un élément commun à toutes les époques, c’est cette recherche d’une certaine douceur de vivre, un bien-être naturel entretenu par la proximité de l’eau. En quelques décennies, les plages ont parfois changé de nom, d’allure et de visiteurs, mais elles ont gardé pour beaucoup leurs charmes et leurs mystères.

 

D.L. info internet

 

 

Author: la rédaction

Originaire de Manosque, ce petit fils d’herboriste et de charcutier a non seulement la main verte, mais également le goût bien prononcé. Journaliste, auteur régional et passionné par les traditions provençales, Didier a parfaitement su décrire dans « Douceurs d’autrefois » l’ambiance si chaleureuse des goûters préparés par nos grand-mères. Dans son premier ouvrage « Mémoires d’un Herboriste »-Equinoxe Editions- Didier a mis en valeur les préparations de tisanes, de cosmétiques et les senteurs à l’ancienne.

Share This Post On

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It