Le gratte-cul, un fruit sauvage méconnu  aux multiples vertus

Le cynorrhodon ou cynorhodon est, sur le plan botanique, le faux-fruit provenant de la transformation du réceptacle floral du rosier et de l’églantier, et plus généralement des plantes du genre Rosa, de la famille des Rosacées. Les fruits proprement dits des rosiers sont en fait les akènes situés à l’intérieur.

Le cynorrhodon est appelé vulgairement « gratte-cul », car il fournit du poil à gratter ;parfois aussi appelé « gousson ».

Le terme vient du grec, kunorhodon, qui signifie « rose de chien ». Cette appellation vient des propriétés attribuées à la racine de l’églantier (« rosier des chiens », dont la fleur (l’églantine) est aussi appelée rose canine, dog rose en anglais) pour lutter contre la rage.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

En médecine populaire, les cynorrhodons sont employés notamment contre les diarrhées, l’avitaminose et l’asthénie. On les utilise soit en décoction, soit sous forme de vin ou d’élixir — macération dans de l’alcool avec adjonction de sucre.

Les herboristes utilisent les poils de cynorrhodons, administrés à jeun enrobés dans du miel, pour éliminer les ascaris.

 

Le cynorrhodon  est aussi consommé sous  forme de confiture, communément appelée « confiture de gratte-cul ».

 

 

 

D.L

Author: la rédaction

Originaire de Manosque, ce petit fils d’herboriste et de charcutier a non seulement la main verte, mais également le goût bien prononcé. Journaliste, auteur régional et passionné par les traditions provençales, Didier a parfaitement su décrire dans « Douceurs d’autrefois » l’ambiance si chaleureuse des goûters préparés par nos grand-mères. Dans son premier ouvrage « Mémoires d’un Herboriste »-Equinoxe Editions- Didier a mis en valeur les préparations de tisanes, de cosmétiques et les senteurs à l’ancienne.

Share This Post On
Pin It