Comment utiliser les plantes

 

 

Voici les quatre sortes de préparations:

 

 

– L’INFUSION: verser l’eau bouillante sur la (ou les) plante(s), laisser infuser Dix minutes à un quart d’heure suivant la plante utilisée, en fonction du conseil de votre herboriste ou phytothérapeute.

 

 

– LA DECOCTION: consiste à mettre les plantes dans l’eau froide et à les faire bouillir pendant un temps plus ou moins long qui est ordinairement fixé par conseil auprès de votre herboriste.

la décoction convient aux écorces, aux racines, aux feuilles dures, aux baies et aux fruits.

Il est préférable de couper les plantes en morceaux menus pour bien garder le principe actif.

On peut également mettre à bouillir certaines plantes dans du vin.

 

 

 

– La MACERATION: réside dans le fait de mettre la plante en contact à froid avec un liquide donné (vin, eau, alcool, huile). Le temps de macération varie suivant l’efet désiré, mais, étant donné le risque de fermentation, la macération ne peut dépasser dix heures.

 

 

 

– LA DIGESTION: cette préparation consiste à mettre les plantes dans un liquide que l’on maintient à une certaine température, pendant un temps plus ou moins long. Ce liquide ne doit pas bouillir.

Il doit simplement être maintenu en température constante au bain- marie ou dans un bain de sable chaud.

 

 

Les plantes peuvent être absorbées par :

– la bouche, en gargarisme ou en bain de bouche

– en lotion, avec compresses laissées sur l’endroit à traiter

– en bains,

– en  injections,

– en  lavements,

– en cataplasmes,

– les narines, afin de provoquer l’éternuement

– en fumigations (désinfection).

 

romarin (2)

 

 

 

 

 

 

D.L.

 

Author: la rédaction

Originaire de Manosque, ce petit fils d’herboriste et de charcutier a non seulement la main verte, mais également le goût bien prononcé. Journaliste, auteur régional et passionné par les traditions provençales, Didier a parfaitement su décrire dans « Douceurs d’autrefois » l’ambiance si chaleureuse des goûters préparés par nos grand-mères. Dans son premier ouvrage « Mémoires d’un Herboriste »-Equinoxe Editions- Didier a mis en valeur les préparations de tisanes, de cosmétiques et les senteurs à l’ancienne.

Share This Post On
Pin It