Sur nos grands chevaux

 

 

Travailleur infatigable, obstiné, l’étalon symbolise également la force et l’impétuosité.

 

Cheval de bataille: sujet favori, manière d’agir à laquelle on revient toujours.

Monter sur ses grands chevaux: s’emporter, parler avec prétention ou prendre une situation de haut (à l’image des chevaliers qui montaient sur de grands chevaux).

Etre à cheval sur les principes: faire preuve d’exigence, de fermeté dans un domaine (règlement, service).

Parier sur le mauvais cheval: se tromper sur quelqu’un en qui on avait placé son espoir (allusion au langage des courses).

Il se tient mieux à table qu’à cheval: il se jette sur les plats, idée du pique-assiette et du goinfre.

A jeune cheval, vieux cavalier: pour diriger des gens sans expérience, il faut un homme expérimenté.

Après bon vin, bon cheval: quand on a un peu bu, on ferait mieux de rentrer à cheval.

Aux chevaux maigres vont les mouches: le sort frappe d’abord les plus démunis.

Il vaut mieux être cheval que charrette: mieux vaut commander qu’obéir.

Celui qui ne s’aventure, n’a ni cheval ni voiture: qui ne risque rien n’a rien.

 

 

cheval

 

 

 

 

 

D.L. Provencedoc.com

 

Author: la rédaction

Originaire de Manosque, ce petit fils d’herboriste et de charcutier a non seulement la main verte, mais également le goût bien prononcé. Journaliste, auteur régional et passionné par les traditions provençales, Didier a parfaitement su décrire dans « Douceurs d’autrefois » l’ambiance si chaleureuse des goûters préparés par nos grand-mères. Dans son premier ouvrage « Mémoires d’un Herboriste »-Equinoxe Editions- Didier a mis en valeur les préparations de tisanes, de cosmétiques et les senteurs à l’ancienne.

Share This Post On
Pin It