Bicarbonate de soude,la bonne à tout faire!

 

BBICARBONATE DE SOUDE:

 

Produit à l’usage polyvalent, sensé calmer l’acidité gastrique, le bicarbonate de soude est une valeur sûre.

Fortement médiatisée par Fernand Reynaud, cette poudre conjugue parfaitement utilisation domestique et médicinale.

 

– Un déboucheur naturel.

 

Mélangez un verre de bicarbonate de soude (150 grammes), un verre de sel et un demi-verre de vinaigre blanc. Déposez la substance dans la canalisation bouchée, laissez agir 15 à 20 minutes, puis versez une grande casserole d’eau bouillante dans le conduit.

Par contre, ne pas utiliser si vous avez déjà versé un déboucheur (vendu dans le commerce) et qui n’est pas encore évacué.

 

– Un déodorant de fortune.

 

La chaleur estivale vous fait transpirer plus que de raison, votre déodorant préféré est en rupture… et vous n’avez pas le temps de courir au magasin pour en acheter.

Déposez un peu de bicarbonate sur une houppette à poudre (ou un coton démaquillant) tamponnez la poudre sous vos aisselles. Le tour est joué! Vous serez protégé toute la journée.

 

– Piqûres d’insectes.

 

Confectionnez une pâte avec du bicarbonate de soude et de l’alcool à 90°, et appliquez le tout sur la piqûre (ou la morsure).

 

– Un pare-brise impeccable.

 

Lorsque de nombreux insectes percutent votre pare-brise, ils restent souvent collés.

Voici une préparation très simple pour nettoyer votre vitre:

– diluez un demi-verre de bicarbonate de soude (75 grammes) dans un litre d’eau;

– recouvrez une éponge avec un filet (celui des oignons ou des oranges, par exemple);

– plongez l’éponge dans le liquide composé et utilisez-la pour enlever les impuretés de votre pare-brise.

 

– Piqûres d’ortie.

 

Pour calmer les démangeaisons et les inflammations provoquées par les orties, préparez une pâte à base de bicarbonate de soude et d’eau. Etalez délicatement cette mixture sur les cloques et les rougeurs.

 

– Cuvette « écolo ».

 

Au lieu d’utiliser des produits W.C. onéreux ou si vous décidez de rester nature, mettez du bicarbonate (ou du vinaigre) sur les tâches et frottez avec la brosse.

Bain de jouvence.

 

Si vos sels de bain habituels font défaut, tournez-vous vers la cuisine et apportez du bicarbonate de soude. Détendez-vous, il remplacera efficacement votre produit domestique et adoucira votre peau.

 

Fond de casserole.

 

Pour nettoyer casseroles et poêles en fer, versez deux cuillérées de bicarbonate de soude et un litre d’eau.

Portez à ébullition pour nettoyer les parties des aliments restés accrochés.

 

Tennis.

 

Vous êtes un passionné de tennis et vous jouez régulièrement sur un court en terre battue. Etouffées entre transpiration et résidus colorés, vos chaussettes ont besoin d’un « coup » de nettoyage.

Diluez une petite quantité de bicarbonate et faites tremper vos chaussettes, avant de les mettre en machine.

Cette technique permet à vos chaussettes de garder leur propreté, après le lavage.

 

Pied de nez.

 

L’été, vous ne portez pas de chaussettes…mais vos pieds sentent mauvais.

Saupoudrez un peu de bicarbonate de soude à l’intérieur de vos chaussures et laissez-les à l’air libre pendant quelque temps.

Pour éviter qu’un nuage de poudre blanche ne recouvre vos chevilles, secouez vos chaussures avant de les remettre aux pieds.

 

Anticorrosion.

 

Préparer une pâte avec un verre d’eau et un verre de bicarbonate de soude. Etalez le produit sur les bornes de votre batterie pour neutraliser la corrosion. Laissez agir pendant une heure (au minimum), puis nettoyer.

 

Anti-graisse.

 

Ajoutez une cuillère à soupe de bicarbonate de soude à votre eau de vaisselle, la graisse sera plus vite dissoute et vos mains plus douces. précieux et léger nous charme par son bruit … lorsqu’il sort du goulot!

Posé sur une table, il tombe vite dans l’oubli, sauf si vous décidez de le recycler.

 

– Protection des murs.

 

Vous venez d’emménager dans un nouvel appartement, les murs sont repeints à neuf et vous hésitez à suspendre vos magnifiques tableaux.

Pour éviter de salir le pan de mur, découpez quelques rondelles dans un bouchon en liège et collez-les aux quatre coins du cadre.

Cette manœuvre subtile évitera la traditionnelle marque noirâtre et permettra à l’air de mieux circuler autour de votre tableau.

 

– Pic à brochettes.

 

Gardez vos pics à brochettes à portée de main, en les piquant dans un gros bouchon. Vous gagnerez du temps et cela vous évitera de vous piquer les doigts.

 

– Clefs flottantes.

 

Fabriquez une bouée pour vos clefs, en les attachants à un bouchon en liège. Si vous faites du bateau ou si vous tombez à l’eau, vos clefs flotteront et vous pourrez les rattraper plus facilement.

 

– Ciseaux plantés.

 

Enfoncez les lames de vos ciseaux dans un gros bouchon en liège.

Cela permet d’éviter les accidents, surtout avec des ciseaux de couture dans une boîte à ouvrage.

Même opération pour les aiguilles, punaises ou autres épingles.

 

– Dessous-de-plat.

 

Pour confectionner un beau dessous-de-plat » artisanal, sortez votre collection de vieux bouchons en liège.

Il vous suffit de les couper en deux (dans le sens de la longueur) et de les assembler avec des cure-dents; ou de toute autre manière qui interpelle votre inventivité.

 

– Stop rayures.

 

Collez de fines rondelles de liège sous vos lampes, vases, porcelaine ou tout autre objet posé directement sur le meuble.

Cette petite « lamelle » protègera votre mobilier contre les rayures.

 

 

 

 

D.L. (extrait L’esprit Rural)

Author: la rédaction

Originaire de Manosque, ce petit fils d’herboriste et de charcutier a non seulement la main verte, mais également le goût bien prononcé. Journaliste, auteur régional et passionné par les traditions provençales, Didier a parfaitement su décrire dans « Douceurs d’autrefois » l’ambiance si chaleureuse des goûters préparés par nos grand-mères. Dans son premier ouvrage « Mémoires d’un Herboriste »-Equinoxe Editions- Didier a mis en valeur les préparations de tisanes, de cosmétiques et les senteurs à l’ancienne.

Share This Post On
Pin It